Et si dès aujourd’hui, vous décidiez de vivre selon les Accords Toltèques ?

Au nombre de quatre, d’une simplicité évidente, il s’agit pourtant d’un véritable défi de les mettre en pratique au quotidien.

« QUE TA PAROLE SOIT IMPECCABLE » est le premier accord.  Avoir une parole impeccable, ne pas nuire, ni médire en paroles … et en pensées … Arrêter de juger l’autre, accepter inconditionnellement les faits et gestes de vos amis, votre famille et plus difficile encore de façon bien plus large, des autres êtres humains.  Lorsque vous critiquez, vous émettez une onde négative qui rabaisse votre niveau d’énergie et celui de la personne incriminée.  Combien de fois vous vous êtes laissés à dire du mal d’autrui, vous avez même tenté de rallier les autres à votre vision des choses, à votre point de vue en démolissant une tierce personne. C’est si facile de casser du sucre sur le dos des autres, de pestiférer, de blasphémer … En faisant ceci, vous n’avez même pas conscience de la charge négative qui part de vous … et qui vous reviendra un jour selon une force bien supérieure, qui est celle du boomerang et qui se traduit par un juste retour de l’énergie partie de vous.  A partir du moment où vous prenez conscience de cela, imaginez que toutes les choses positives et chargées d’amour que vous direz et penserez sur autrui, vous reviendront aussi sous une forme d’amour ! Parler en mal de quelqu’un, c’est aussi l’emmurer dans une réalité qui n’est pas la sienne, c’est le réduire à un qualificatif qui lui collera à la peau comme une seconde nature.  Cela me fait penser aux parents qui traitent leurs jeunes enfants de bon à rien, de paresseux ou tout autre qualificatif bien peu agréable.  Combien de temps … et d’énergie … faudra-t-il à cet enfant pour se détacher de ces attributs?  Ce sera souvent le travail d’une vie, à coup de remises en question et de passages par le psy.

Alors dès aujourd’hui, si vous preniez conscience de l’impact de vos paroles et de vos pensées et de l’énergie qui s’en dégagent et qui affectent malheureusement un tiers?

« QUOI QU’IL ARRIVE, N’EN FAIS PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE« .  Ne rien prendre personnellement … Voilà bien un accord difficile à mettre en place ! Il est cependant la clé d’une vie heureuse. Car même si l’autre vous attaque, en vous incriminant, en vous injuriant, si vous n’en faites pas une affaire personnelle, si vous avez la lucidité de prendre du recul, vous verrez très vite que les mots qui ont été dits à votre encontre ne sont que le reflet de la pensée de l’autre … et qu’ils ne vous étaient en rien destinés.  Ce que l’autre vous dit est révélateur d’un manque ou d’une envie chez lui.  C’est un point qu’il doit encore développer ou améliorer.  En vous le renvoyant, c’est certes une manière agressive de rendre ce manque public mais c’est avant tout la prise de conscience éventuelle que ce défaut dont il vous est affuble, est présent chez lui ! Et ceci ne s’applique pas qu’aux propos injurieux mais aussi à tout compliment qu’on pourrait vous faire 🙂 Bien sûr, il est agréable de recevoir des éloges mais à y réfléchir de plus près, la qualité qu’on vous prêtera est celle que l’autre aimerait également posséder. Nous agissons toujours en miroir de l’autre.  Lui dire un compliment, c’est s’en envoyer un aussi selon la même loi qui régissait le premier accord.  Tout est énergie, tout est reflet de ce qui est en nous à l’état de semence ou déjà développé mais non encore reconnu.  Et l’être humain est tellement en demande de reconnaissance.

En critiquant l’autre, vous reconnaissez avoir le défaut dont vous affublez l’autre.

En appréciant l’autre, vous reconnaissez avoir cette qualité en vous et souhaiteriez qu’elle soit reconnue également.

« NE FAIS JAMAIS DE SUPPOSITION« . Et si vous décidiez de vérifier ce que l’autre a voulu dire ou faire directement auprès de lui? Ne pas faire de supposition, c’est arrêter de penser à la place de l’autre, c’est prendre le recul nécessaire pour aller demander la raison d’une action ou d’une parole, c’est arrêter d’imaginer que l’autre a dit une parole dans le but de vous nuire.  Quelles sont les vraies raisons qui l’ont poussé à émettre telle parole? Vous seriez bien étonnés de vous rendre compte à quel point cela peut diverger de votre point de vue.  Ceci est encore plus vrai dans une relation de couple.  Combien de fois n’avez-vous pas prêté des intentions à votre partenaire?  Des moments où vous avez imaginez qu’il ou elle réagirait de telle façon à ce que vous faites? Dans le meilleur des cas, vous aurez vu juste et tout ira bien.  Malheureusement la réalité est bien souvent différente … Vous souffrirez alors de désillusions.  Ne pas faire de supposition, c’est accepter l’autre inconditionnellement, tel qu’il est.

Dès aujourd’hui, pensez à accepter l’autre, votre partenaire, vos amis, vos relations de travail, tels qu’ils sont car vous ne les changerez jamais.  Il n’y a que la personne elle-même qui est capable de se changer à partir du moment où elle le décide et avec un travail de fond très important.

« FAIS TOUJOURS DE TON MIEUX« . Ce dernier accord est clairement l’application des trois premiers.  Il conduit à une action. Votre mieux variera en fonction de votre humeur, de votre fatigue, des circonstances de votre vie.  Faire de son mieux, c’est faire les choses en conscience de l’impact qu’elles auront sur vous et sur l’environnement.  C’est arrêter de penser que vous n’avez aucune incidence sur le cours des choses.  Bien sûr chacun agit en fonction de ses moyens et à sa propre échelle.  Mais faire de son mieux, c’est aller crescendo dans la vie en posant des actes et des paroles qui vous feront grandir et auront une répercussion sur votre milieu.

En faisant de votre mieux, votre parole sera impeccable, vous allez arrêter de faire des suppositions, vous ne prendrez plus les choses personnellement.

En faisant de votre mieux, vous vous sentirez libérés du qu’en dira-t-on et vivrez une vie épanouie et à la mesure de vos ambitions.

En faisant de votre mieux, vous allez devenir maître de votre propre transformation.

Et si vous décidiez que, juste pour aujourd’hui, vous allez mettre en pratique ces quatre accords toltèques?

Catherine Kinna – Chaussée d’Alsemberg 1114 – 1180 Uccle (Bruxelles) – Belgique.  Tel: +32 (0)472.71.97.94

copyright © 2018 guerirdunburnout.com – All Rights Reserved