Ne pas savoir, se consumer de l’intérieur en se demandant quand la décision tombera, oui sans doute prochainement … mais quand le prochainement dure plus d’un an … Un an de réflexion, de remise en question, d’introspection, d’enthousiasme parfois quand une nouvelle idée surgit, et aussi de profond désespoir et d’inquiétude.  Oui mais si les choses ne se passaient pas tout à fait comme je l’avais espéré … Les doutes surgissent en même temps que le manque de confiance en soi.  Et si mon projet n’était que fumisterie, qui suis-je pour prétendre à cela ? Et puis la petite voix qui me dit « Les choses se passent toujours comme elles doivent se passer ».  Si je suis alignée avec mes actes et pensées, oui c’est ma raison d’être et mon projet devient alors ma mission de vie.  Celle qui a toujours été là au fond de mes tripes, celle pour laquelle je sais depuis toujours que je suis faite, celle qui me porte et qui est en harmonie avec ce que je ressens.  Et l’attente se poursuit, encore et encore.  Mais maintenant je sais que ce temps de mise au repos est juste car il me permet d’aller au plus profond de moi, qu’il me permet de faire des rencontres déterminantes aussi, des rencontres d’âme à âme. Je me réveille un jour en me disant qu’il est long et heureux finalement le chemin parcouru.  Bien sûr je n’oublie pas les jours de profonde déprime mais je n’oublie pas non plus les jours où je me suis sentie bien aussi, où mes idées fusaient, où j’étais totalement connectée avec l’Univers, répondant de tout mon être à l’appel de mon âme.  Et j’ai appris à me respecter aussi, à ne plus accepter ce qui inévitablement me ferait mal par la suite, poser mes limites, comprendre que si je suis parfaitement alignée, tout sera juste et bien ressenti.

Et puis … un jour … la décision tombe.  Et d’abord je ne réalise pas tout à fait ce qu’on est en train de me dire.  Et puis les heures passent et l’émotion me submerge.  Oui je suis arrivée au bout de ce chemin, plutôt je suis arrivée au début du chemin qui me mène vers la réalisation de moi.  Ce dont j’avais toujours rêvé.  Oui tout est là, comme une fleur en train de s’ouvrir et je savoure pleinement ce moment, empreint d’émotion certes, mais ce moment tant attendu, oui j’y suis. Bien sûr la décision est légèrement différente que celle à laquelle j’avais pensé mais peu importe, la décision est juste, elle « est » simplement et je me sens pousser des ailes avec une seule envie, celle d’être à l’écoute de l’autre, de pouvoir l’aider à trouver lui aussi ce chemin d’épanouissement.

Aujourd’hui je ne peux dire que « MERCI LA VIE »

Catherine Kinna – Chaussée d’Alsemberg 1114 – 1180 Uccle (Bruxelles) – Belgique.  Tel: +32 (0)472.71.97.94

copyright © 2017 guerirdunburnout.com – All Rights Reserved