Et si le bonheur se nichait dans les petits détails ? Lorsque je mets en place une action, est-ce que je ressens une réelle joie à le faire ? 

Oui cela pourrait sembler une évidence.  Pourquoi ferais-je quelque chose qui ne me plait pas ? A priori il n’y a pas de raison.  Et pourtant … Combien de fois n’ai-je pas agi contre ma volonté, sans en ressentir aucune joie ou pire en ressentant que j’allais à l’encontre de mes valeurs, de ce qui me motive.

Pourquoi penser que lorsque j’aurai atteint tel objectif, lorsque j’aurai acquis l’objet de mes désirs, lorsque j’aurai trouvé le partenaire de mes rêves, je me sentirai heureuse et j’aurai réussi ma vie ?

Si au contraire je peux être simplement heureuse de vivre, heureuse d’accomplir les gestes quotidiens avec une légèreté qui me ravit, en m’émerveillant de cette abondance qui m’entoure, de la nature particulièrement belle en ce mois de mai, des fruits et légumes qui regorgent de vitalité, des journées qui s’allongent et qui m’apportent tant de lumière … 

Réussir sa vie serait dès lors être capable d’être heureux dans l’instant présent avec ce que j’ai. Et ne plus courir après ce que je n’ai pas.

Bien sûr ce n’est pas pour autant qu’il faut se laisser vivre sans mettre en place une stratégie pour atteindre mes objectifs.  Mais c’est avoir une nouvelle approche, plus centrée sur le quotidien, plus centrée sur l’instant présent et accomplir pas à pas des actions qui me mèneront à aller plus loin dans le développement de mes possibilités, avec pour but ultime de satisfaire ma mission de vie.  Même si in fine cette fameuse mission de vie peut prendre un nouveau tournant, elle se fera sur base des expériences quotidiennes, des personnes que j’aurai rencontrées et qui m’auront motivée, mais le fondement, la base sera toujours dans mon cas, de vouloir aider l’autre à se sentir bien. Ce sont toutes ces expériences qui me permettront de découvrir ce qui me plaît et d’être créative, c’est-à-dire avoir la capacité à observer, à me faire miennes des idées, des réflexions, des raisonnements et d’y mettre ma couleur par dessus.

Et si dès maintenant vous appreniez à vous connaître pour mieux définir ce qui vous fait lever le matin, ce qui vous fait bouger et vous donne envie de mettre en place des actions qui seront les conséquences de vos choix. 

Et puis ne pas oublier de me remettre en question en permanence, de devenir humble en ouvrant mon coeur et en apprenant.  De m’autoriser à me tromper, à être ridicule ou ne pas être à la hauteur. Et d’avoir des phases de doute.   Ce sont justement ces doutes qui me feront rebondir, qui alimenteront ma créativité et feront que je retrouverai de l’énergie pour mettre des actions en place.  Avec joie !

Car la joie c’est profiter du chemin, pas à pas, jour après jour …

 

"Guérir d'un burnout par soi-même? C'est possible ..." , 5 piliers, onze astuces pour s'en sortir durablement

Catherine Kinna – Chaussée d’Alsemberg 1114 – 1180 Uccle (Bruxelles) – Belgique.  Tel: +32 (0)472.71.97.94

copyright © 2019 guerirdunburnout.com – All Rights Reserved