Votre santé est votre principal atout pour être créatif, de bonne humeur et vous sentir en harmonie avec votre corps.

Voici neuf règles pour retrouver énergie et silhouette à l’approche de l’été. Et surtout une bonne santé pour faire face aux virus et autres bactéries.

Premier conseil: buvez beaucoup d’eau, de préférence pure, c’est-à-dire passée par un osmoseur inverse ou par un purificateur d’eau tel que le filtre Berkey (http://berkeybenelux.com/). Buvez avant d’avoir soif, ayez toujours un verre d’eau près de vous. Pour ma part, j’utilise les verres de la gamme Alladin qui augmentent le taux vibratoire et la vitalité de l’eau (https://www.energies-de-vie.com/carafes-pichets/42-carafe-alladin-4-verres-mythos-fleur-de-vie-or-24k.html). Mais un simple verre conviendra bien aussi.

Deuxième conseil: privilégier les fruits et les légumes, de préférence crus. En effet, les légumes crus regorgent de micro-nutriments qui sont détruits par la cuisson. Ce sont des « potentialiseurs » d’énergie. Préférez-les BIO. Commencez votre journée par des fruits frais qui vous donneront de l’énergie pour la matinée. Vous pouvez les mixer avec des fruits secs (comme une datte ou une figue) pour donner un goût sucré. Ajoutez des oléagineux pour une version plus nourrissante qui vous permettra de passer la matinée sans fringale. Si vous déjeunez à l’extérieur, au bureau par exemple, préparez vos légumes la veille au soir et réservez-les au frigo afin de les prendre avec vous en allant travailler. Certes ils auront un peu perdu de leurs propriétés nutritives mais ils seront toujours plus intéressants qu’une salade dont vous pourriez ignorer l’origine.

Troisième conseil: évitez les sucreries issues de sucres raffinés. Elles ne font que vous donner un petit shoot qui disparaîtra très vite et fera varier votre taux d’insuline de manière anarchique. Si vous avez un petit creux, mangez quelques noix (pas trop) ou un fruit. Les sucreries donnent un taux vibratoire assez bas et vous empêchent d’être créatif et de bonne humeur. En outre, elles ont un caractère addictif qui fait dire à certains experts qu’elles sont comparables à des drogues dures.  Ca fait réfléchir …

Quatrième conseil: mangez peu de viande rouge.  Si vous êtes un gros mangeur de viande, essayez de vous limiter à un plat de viande rouge par semaine et privilégiez les viandes blanches, comme les volailles.  Si vous pouvez vous le permettre, passez plutôt aux légumineuses qui contiennent aussi des protéines (indispensables à notre organisme).  Il s’agit des lentilles, des pois chiches, des pois secs, … En outre, elles sont riches en fibres. Pensez à les faire tremper quelques heures avant de les cuire et de vous débarrasser de l’eau de trempage.  Ce processus amorcera la germination et réduira le temps de cuisson.

Cinquième conseil: remettez votre corps en mouvement après l’hiver.  Aimer votre corps et réveillez-le par des exercices appropriés.  Inutile de courir un marathon si vous ne faites plus d’exercices depuis longtemps.  Par contre, des étirements, du yoga, du Qi gong vous aideront à vous dérouiller.  Honorer son corps qui est le véhicule de votre âme. Une marche en pleine nature a également de belles répercussions sur le corps et le mental.  Au bout d’un à deux kilomètres, vos pensées tourbillonnantes commencent à s’estomper.  En outre admirer la nature, prendre conscience de la beauté des fleurs et des arbres jouent sur le moral.  Si vous le pouvez, essayez la marche de pleine conscience, en silence, dans la cadence de chacun de vos pas.  Si ça vous intéresse de m’accompagner, je peux vous proposer de jolies balades dans la région de Florenville (https://guerirdunburnout.com/meditation/)

Sixième conseil: ayez des buts, des projets.  Même s’il s’agit d’un petit projet, il est important d’avoir des envies à concrétiser, à réaliser.  Cela nourrira votre confiance en vous et occupera vos pensées. Il peut s’agir par exemple d’embellir votre lieu de vie par un rafraîchissement des peintures, d’imaginer un carré potager, un corbeille de fleurs sur une terrasse ou alors des projets professionnels, revoir des procédures, écrire un article, publier des phrases inspirantes sur les réseaux sociaux, imaginer une nouvelle recette, …

Septième conseil: désirez profondément servir les autres.  Utilisez vos talents (nous en avons tous!) pour aider les autres. Par exemple avoir une attitude positive dans vos propos peut empêcher quelqu’un de sombrer dans la morosité ambiante; avoir le sens de l’organisation peut en aider un autre à organiser ou prévoir un événement; aimer l’interconnexion peut aider à se faire rencontrer des personnes qui ont un but commun.

Huitième conseil: mettez de la conscience dans vos gestes, les plus insignifiants soient-ils.  Même en épluchant vos légumes, prenez conscience du trajet de l’aliment depuis sa plantation, des agriculteurs qui ont oeuvré à sa croissance.  Lorsque vous prenez votre douche, aimez votre corps, ressentez les moindres gouttes qui coulent sur vous. En faisant cela, vous vous connectez directement au monde de la Spiritualité où tout a un sens, où tout est en lien. Et ceci vous mène tout naturellement au dernier conseil.

Neuvième conseil: soyez dans la gratitude de ce que vous vivez, de ce que vous expérimentez.  Terminez votre journée en remerciant pour les moindres faits qui ont été les vôtres, des rencontres que vous avez pu faire, de ce que vous avez pu vivre.  Soyez dans le remerciement, dans l’intimité qui vous relie à l’infiniment grand.  Même si vos conditions de vie ne vous semblent pas exceptionnelles, si vous souffrez moralement ou physiquement, remerciez quand même de pouvoir vivre cela car toute expérience est finalement vectrice d’une compréhension élargie de la Vie. Et chaque Jour est un recommencement, à vous d’écrire votre Histoire.

Merci d’avoir lu ces conseils.  Je souhaite de tout coeur qu’ils puissent vous inspirer dans votre quotidien.

Catherine