6 pistes pour vous aider à sortir du burnout

Burnout

Vous en avez assez de ce burnout qui n’en finit pas ?

Vous aimeriez trouver des solutions pour vous en sortir ?

Voici 6 pistes pour vous aider à sortir du burnout.

Première piste

Sans plus tarder, commençons par la première piste. Il s’agit « d’allumer sa caméra ». Allumez sa caméra ? me direz-vous, mais qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que vous allez être en conscience de ce que vous faites. Une caméra, c’est comme quelque chose qui serait là, comme ça derrière vous, et qui vous ramènera dans l’instant présent. Quand on est en burn-out, on a des idées qui fusent à toute vitesse dans le cerveau et on aimerait tellement pouvoir dire STOP. En revenant dans l’instant présent, on reprend conscience de ce qu’on est. On se remet dans une posture juste et cette posture va me permettre, va vous permettre, de parler correctement à votre interlocuteur mais aussi d’agir correctement. Et vous aurez une vue précise sur vos faits et vos gestes. Alors c’est bien beau tout ça mais quand et comment allumer sa caméra ?

Deuxième piste

Et c’est ici que je vous donne la deuxième piste. Et la deuxième piste, c’est « se créer des rappels utiles ». Vous pouvez écrire sur un post-it ou sur plusieurs post-it que vous mettrez un peu partout dans votre maison « j’allume ma caméra ». C’est un tuyau tout à fait simple mais chaque fois que vous allez passer devant ce petit post-it, ah oui, vous vous souviendrez qu’il faut allumer sa caméra et revenir dans l’instant présent. Vous pouvez aussi vous mettre des rappels sur votre smartphone, par exemple toutes les heures, toutes les deux heures. Petit à petit, vous allez installer des routines et ces routines vont vous permettre d’avoir des nouveaux comportements, des nouvelles habitudes qui vous rendront la vie bien plus agréable.

Troisième piste

La troisième piste est de faire des petites siestes Flash. Quand on est en burnout, on est excessivement fatigué. On aimerait rester au lit toute la journée, et bien souvent ça n’est pas possible. Alors je vous propose d’expérimenter la sieste flash. Une sieste flash dure environ 15 à 17 minutes. Alors vous mettez un timer, un chronomètre à côté de vous pour ne pas dépasser les 17 minutes parce que sinon vous allez rentrer dans un cycle complet. Et s’arrêter au milieu d’un cycle, ce n’est pas bien. Ici avec 15 à 17 minutes, c’est aussi l’équivalent d’un cycle complet. Vous pouvez faire ces petites siestes un nombre incalculable de fois. C’est vraiment très facile à mettre en place et ça vous permet de regagner de l’énergie très très vite.

Quatrième piste

La quatrième piste est d’apprendre à faire alliance avec ses émotions. Apprendre à se laisser traverser par l’émotion. Une émotion ne dure que de 5 à 90 secondes, jamais plus. Après ce qui reste, ce sont des réminiscences de l’émotion, mais l’émotion en elle-même est très très courte. Et l’émotion n’est qu’un indicateur de quelque chose qui ne va pas. C’est pour ça qu’on ne peut pas dire qu’une émotion soit positive ou négative. Une émotion sera plutôt agréable ou désagréable. Elle est le révélateur d’un besoin qui n’aura pas été satisfait. Une émotion est toujours en rapport avec un besoin qui aura été frustré.

Cinquième piste

Alors nous arrivons justement au cinquième outil : comprendre ce qu’est un besoin. Vous allez vous transformer en véritable petit Sherlock Holmes parce que chaque fois que vous aurez une émotion, vous allez vous demander à quel besoin cela correspond. Apprendre à connaître vos besoins va vous permettre de vous connaître de mieux en mieux et à partir du moment où vous vous connaîtrez de mieux en mieux, vous vous respecterez aussi. Et finalement, vous verrez que vous êtes la personne la plus importante à chérir. Peut-être que pour vous c’est important de faire plaisir aux autres et c’est très bien ainsi. Cependant, il ne faut pas s’oublier parce que la personne avec qui vous vivrez le plus longtemps et bien c’est vous-même. Et si vous ne respectez pas vos besoins profonds, et bien vous serez frustré. Et une frustration en entraînant une autre, à la fin vous pouvez tomber dans un burn-out.

Sixième piste

Et voici la sixième piste qui est d’avoir un petit carnet sur soi. Dans ce petit carnet, vous allez noter toutes vos émotions et vos besoins et justement en fin de semaine, vous allez pouvoir analyser tout cela. C’est une matière incroyable. Et en se connaissant d’autant mieux, et bien on se sent mieux dans sa peau. Et si on se sent mieux, et bien le burn-out petit à petit va s’en aller.

Sortir d’un burn-out, ça ne se fait pas en un jour bien sûr. Ça se fait en mettant en place des petits tuyaux, des petites pistes à faire de plus en plus régulièrement, justement pour se créer des nouvelles autoroutes neuronales. Pas pour enlever vos anciennes habitudes mais pour en créer de nouvelles qui vont vous faire que vous serez de plus en plus en paix avec vous-même.


De coeur,

Catherine